Sites : http://www.gpcolin.com/  et  http://www.artsper.com/
 
 
   C’est l’acte de peindre qui me dit ce que je vais peindre.
 
   Sans projet de représentation, J’étale la peinture en croisant des lignes avec des couteaux de différentes dimensions. Je travaille d’abord à plat sur une table en tournant autour du tableau. Je me sens immergé dans la peinture qui est toujours au début une matière indifférenciée à combattre et d’où émergent des formes que j’organise pour provoquer une impression qui est propre à chaque tableau.
 
   Je refuse toute illusion de perspective ou de figuration. Une grille se constitue le plus souvent, avec des zones plus ou moins resserrées ou distendues. Des sortes de fenêtres s’ouvrent et se ferment, des architectures se construisent et se démantèlent, tout s’interpénètre dans un espace purement pictural qui doit créer sa propre réalité et trouver sa cohérence en lui-même.
 
   C’est ainsi que je vis ma peinture. Chaque tableau est un événement, une expérience surprenante, un rythme, une apparition, une révélation, une reprise de moi-même, un nouvel espace surprenant que j’aime partager avec d’autres.